CANARINA:

Accueil

A propos de nous

Témoignages

Journaux

DEMOS

Contact
Monde

Clients
Prix

Catalogue

 

CUSTIC:

CUSTIC

Avantages

Applications

Algorithmes I

Algorithmes II

Graphique

Graphique II

Donnée I

Donnée II

Donnée III

Fonctions

Pollution

Pollution II

Topographie

Exportation

Google maps

Moyenne

Barrières

SIG

 

Pollution · logiciel CUSTIC · pollution sonore

                             

Applications 1: pollution sonore et le bruit · secteur environnement · carte de bruit · nuisance bruit · pollution sonore

· isolation phonique · isolation acoustique · information environnement · developpement durable · isolation acoustique

 

Pollution sonore           

Cet article est une ébauche concernant l'environnement.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant selon les recommandations des projets correspondants.

La circulation automobile en ville, source majeure de nuisances sonores (Bangkok).

 La notion de pollution sonore regroupe généralement des nuisances sonores provoquées par diverses sources, dont les conséquences peuvent aller d'une gêne passagère, mais répétée à des répercussions graves sur la santé, la qualité de vie et/ou sur le fonctionnement des écosystèmes.

 Le bruit est la première source de plaintes et l'une des premières sources de conflits, au travail, entre voisins, entre collectivités et usagers. Du proche ultrason à l'infrason, une large gamme de longueurs d'onde peut être source de stress ou de conséquences pathologiques, selon l'intensité, la durée d'exposition et la sensibilité de la personne ou de l'animal exposé.

 Une grande partie de la population urbaine mondiale est confrontée à des nuisances sonores, et en particulier les riverains de routes, de voies ferrées, d'aéroports, de ports et de certaines usines ou zones d'activité. Les voisins de discothèques, de carrefours fréquentés, etc. le sont aussi.

Le bruit est une des premières causes de plaintes individuelles en Europe. Plusieurs grandes associations se sont formées autour d'aéroports pour lutter contre des niveaux sonores jugés par elles insupportables. En Bavière, des tentatives d'autoriser les muezzins ont avorté en raison des protestations de riverains. Les cloches elles-même doivent être réglementées par les équipes municipales selon les préférences de la population.

 Quand il dépasse le niveau de la simple nuisance et qu'il peut affecter l'acuité auditive, la santé, les écosystèmes (via le dérangement de la faune) on parle de pollution sonore.

 Une étude financée par la région Ile-de-France a porté sur 30 communes de cette région, exposées à des niveaux variés de bruits. Selon ses conclusions (analyse de questionnaires anonymes de 4 400 patients suivis par 78 médecins généralistes de ces communes), publiées mercredi 26 septembre 2007 montrent que l'exposition au bruit est associée dans ce panel à un risque plus élevé d'hypertension artérielle chez les hommes, d'hospitalisation et d'arrêt de travail chez les femmes, à des états anxieux et à une consommation augmentée de médicaments chez les deux sexes. La différence est forte chez les hommes de 40 à 69 ans, concernant la tension artérielle (la prise de médicament est 5,6 fois plus fréquente quand le domicile est survolé par des avions passant à moins de 1 000 mètres). Au même âge, les femmes prennent environ 10 fois plus d'anxiolytiques et d'antidépresseurs lorsque leur logement est proche d'un « point noir » ferroviaire. Des corrélations fortes entre l'exposition au bruit et les troubles de l'appétit et du sommeil apparaissent également. Cette étude demande des approfondissements pour déterminer la part du bruit ou de la pollution ou d'autres stress associés à la source du bruit. Cette région demande l'interdiction des vols aériens de 23 heures à 6 heures à Roissy, et Orly.

 Facteurs aggravants  

Les jeunes oreilles sont sensibles

     * Défaut d'isolation phonique, absence de murs anti-bruits

    * Matériaux phoniquement réverbérants (réflétants), qui peuvent dans certains cas exposer au bruit des locaux ou zones qui ne le seraient normalement pas.

    * Hypersensibilité auditive. Certains autistes et certains malades (migraineux..) sont plus sensibles au bruit.

 Conséquences  

 On peut distinguer les causes directes (par exemple, la perte d'acuité momentanée) et les causes indirectes sur le long terme.

 Les conséquences sur la santé sont également variables et peuvent être plus ou moins graves :

     * irritabilité ;

    * insomnie ;

    * dépression ;

    * problèmes d'audition allant jusqu'à la surdité passagère ou définitive.

 De plus, des conséquences découlent sur les écosystèmes et les espèces animales : dépeuplement, réduction de l'habitat, mortalité des baleines[1] et autres cétacés..., des traumatisations

 Législations  

 Les législations de nombreux pays imposent des restrictions sur l'intensité sonore dont le seuil maximal peut dépendre des heures. Des mesures particulières peuvent être prises (par exemple, volume sonore lors d'un concert). Une signalétique internationale apparait (dont le panneau Silence hôpital a été précurseur)

 Règlementation française

 Dans le domaine de la santé environnementale le bruit (hors milieu de travail) n'a que tardivement été pris en compte. Le grenelle de l'environnement le cite dans les articles 11 (transport) et 36 (pollutions lumineuses et sonores) qui imposent une cartographie des points noirs du bruit, puis pour les points préoccupants une résorption dans les 5 à 7 ans. L’amendement sur le renversement de la charge de la preuve impose aux responsables des nouvelles infrastructures de prouver qu’ils ne peuvent pas faire mieux en termes de nuisances sonores (à un coût raisonnable). Le Grenelle II précisera les détails de la loi. Le budget de lutte contre le bruit des infrastructures devrait passer de 150 à 450 millions d’€ (dont 137 de l’Ademe) pour 2009-2012.

 La norme NFS 30001 définit le bruit comme un « phénomène acoustique produisant une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante ». Une instruction (du 23 juillet 2008 du ministère chargé de l’Ecologie, Meeddat) précise comment élaborer des plans de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) sur les réseaux ferroviaire et routier nationaux (concédé et non concédé), sous l'autorité du préfet de département qui comme les grands aéroports doit veiller à ce qu'une « cartographie du bruit » évalue les zones d'émission et exposition au bruit.

Des observatoires départementaux du bruit recueillent des données susceptibles d'aider les acteurs concernés à résorber les « points noirs » en manière de nuisances sonores. Le plan départemental est préparé et accompagné par la DDE (avec phase de consultation publique), sous le contrôle d'un comité national de suivi de l’élaboration des cartes de bruit et des PPBE [2], [3].

 

 

 

Carte de bruit. 3 sources. Dégradé de couleurs.

 

 

 

 

              (air)                (marine)            (électromagnétique)

 

pollution sonore

 

                                                                               

Canarina Logiciel de Pollution

Santa Cruz de Tenerife, Îles Canaries, Espagne

e-mail: info@canarina.com

 

 

      

European Union · network on Pollution

 

Member of MAPO: European network on Marine Pollution.

Project funded by the European Commission

through the 6th Framework Programme for Research and Development

 

 

 

       Flag of Portugal 

 

français:          castellano:    

 

  english:        italiano:       

 

    português:     deutsch:

 

 

  APLICACIONES castellano: DIS CUS DES  RAD   english: DIS CUS DES RAD  

 

deutsch: DIS CUS  DES  RAD   português: DIS CUS DES RAD   italiano:   DIS CUS  DES RAD

 

français:  DIS  DES RAD