CANARINA:

Accueil

A propos de nous

Témoignages

Journaux

DEMOS

Contact
Monde

Clients
Prix

Catalogue

 

DESCAR:

DESCAR

Applications

Avantages

Exportation

Algorithmes

Données I

Données II

Moyenne

Fonctions

Graphique I

Graphique II

Google maps

Thermocline

SIG

 

Wikipedia:

Polluants I

Polluants II

Polluants III

Polluants IV

Polluants V

Polluants VI

Polluants VII

Polluants VIII

Polluants IX

 

Polluants VI · logiciel DESCAR · pollution déchets

                            

Applications 1: pollution marine et pollution de l'eau · ocean pollution · photos mer · pollution images · pollution et mer Méditerranée · pollution des eaux · pollution image · pollution photo · définition pollution · pollution carte · pollution maritime

 

Catégories phytosanitaires

On parle de :

    * acaricides : contre les acariens,

    * anti-russetings : contre la rugosité des pommes,

    * bactéricides : contre les bactéries,

    * corvicides et corvifuges : contre les corbeaux,

    * fongicides : pour l'inhibition ou la prévention du développement des champignons (exemple, les QoI),

    * herbicides, désherbants, phytocides ou débroussaillants : pour la destruction de plantes indésirables (aussi appelées mauvaises herbes ou adventices),

    * insecticides : pour la destruction ou la prévention du développement des insectes,

    * molluscicides : contre les limaces, les escargots,

    * nématicides : contre les nématodes,

    * parasiticides : contre les parasites,

    * répulsifs :

          o répulsifs contre le gibier et les oiseaux,

    * rodenticides : contre les rongeurs (ragondins, campagnols, rats, souris, surmulots...),

    * Régulateurs de croissance : pour la prévention de la croissance excessive d'une plante (lutte contre la verse chez le blé), les anti-germinants, les produits favorisant la résistance des plantes, le bouturage, la mise en fruit,

    * taupicides : contre les taupes,

    * virucides : contre les virus,

Le terme phytosanitaire exclut les substances nutritives du type engrais ou oligoéléments sauf quand il s'agit de mélanges d'engrais et de produits phytosanitaires.

Conception d'un pesticide

Un pesticide est composé d'un ensemble de molécules comprenant :

   1. une (ou plusieurs) matière active à laquelle est due, en tout ou en partie, l'effet toxique.

   2. Un diluant qui est une matière solide ou un liquide (solvant) incorporé à une préparation et destiné a en abaisser la concentration en matière active. Ce sont le plus souvent des huiles végétales dans le cas des liquides, de l'argile ou du talc dans le cas des solides. Dans ce dernier cas le diluant est dénommé charge.

   3. Des adjuvants qui sont des substances dépourvues d'activité biologique, mais susceptibles de modifier les qualités du pesticide et d'en faciliter son utilisation.

Il existe de part le monde près de 100'000 spécialités commerciales autorisées à la vente, composées à partir de 800 matières actives différentes. 15 à 20 nouvelles matières actives s'y rajoutent tous les ans.

Les propriétés d'un pesticide découlent pour l'essentiel de la structure de sa matière active. Celle-ci présente 3 parties (ce découpage est artificiel, aucune partie ne pouvant être littéralement séparée):

    * une structure active, qui assure le pouvoir pesticide.

    * des fonctions chimiques assurant la plus ou moins grande solubilité dans l'eau.

    * une partie support pour les deux autres conditionnant la solubilité dans l'huile.

Cette notion de solubilité est importante car c'est l'affinité d'un pesticide pour l'eau ou les corps gras qui va conditionner sa pénétration dans l'organisme cible.

Les autres constituants : la formulation d'un pesticide

La formulation d'un pesticide vise a présenter la matière active sous une forme permettant son application en lui ajoutant des substances destinées à améliorer et faciliter son action. Ce sont les adjuvants. Ils comprennent des tensio-actifs, des adhésifs, des émulsionnants, des stabilisants, des antitranspirants, des colorants, des matières répulsives, des hémétiques (vomitifs) et parfois des antidotes.

La formulation d'un pesticide doit répondre à 3 objectifs essentiels :

    * assurer une efficacité optimale à la matière active : la matière active doit accéder dans les meilleures conditions à sa cible biochimique, c'est-à-dire y parvenir le plus rapidement possible avec le minimum de perte. On limite ainsi sa dispersion dans l'environnement (coût écologique) et le dosage à l'hectare nécessaire (coût économique). Dans ce but on améliore le contact avec l'organisme cible par l'adjonction de mouillant. Les mouillants sont des substances dont la présence améliore l'étalement du pesticide sur la surface traitée. Ils diminuent l'angle de contact des gouttelettes avec le support végétal (ou animal), avec deux conséquences : une meilleure adhésion et une plus grande surface de contact. Pour les produits systémiques, on cherche à améliorer la vitesse et les équilibres de pénétration ainsi que le transport des produits dans la plante.

La formulation peut également améliorer l'efficacité biologique de la molécule active par des effets de synergie, des additifs qui retardent sa dégradation, prolongeant ainsi sa durée d'action. Inversement, des additifs peuvent avoir pour effet d'accélérer son élimination par les plantes à protéger ou dans le sol.

    * limiter les risques d'intoxication pour le manipulateur : en recherchant une toxicité minimale par contact et inhalation, en prévenant les ingestions accidentelles par l'adjonction de colorant, de répulsif, d'antidote ou de vomitif (cas du paraquat au japon qui est de couleur bleu et pourvu d'un vomitif). Dans le cas des liquides, les solvants les moins toxiques sont retenus. La dilution de la matière active est d'autant plus forte que cette dernière est hautement toxique.

    * rentabiliser la matière active : le solvant employé par l'utilisateur est généralement peu couteux et facilement disponible. Les additifs assurent une bonne conservation au stockage en évitant des phénomènes de corrosion pour le matériel d'épandage.

Un code international de 2 lettres majuscules, placées à la suite du nom commercial indique le type de formulation. Les principaux types de formulation sont les suivants :

 

 

              (sonore)                (air)            (électromagnétique)

pollution déchets

 

                                                                               

Canarina Logiciel de Pollution

Logiciels pour les entreprises de conseil en environnement

Santa Cruz de Tenerife, Îles Canaries, Espagne

e-mail: Contact

 

 

  

European Union · network on Pollution

Member of MAPO: European network on Marine Pollution.

 

 

 

      Flag of Portugal 

 

 

français:        castellano:    

 

  english:        italiano:       

 

    português:    deutsch:

 

 

  APLICACIONES castellano: DIS CUS DES  RAD   english: DIS CUS DES RAD  

 

deutsch: DIS CUS  DES  RAD   português: DIS CUS DES RAD   italiano:   DIS CUS  DES RAD

 

français:  DIS CUS  RAD